Les diarrhées de veaux


L’hiver est particulièrement à risque pour les diarrhées de veauxanimal-278869_1280

  • à cause de la concentration des animaux

  • à cause d’un rythme de vêlages souvent augmenté

  • parce que le froid et l’humidité augmentent la fragilité des veaux

Un veau en diarrhée doit être soigné le plus rapidement possible

DIARRHEE DU VEAU TEST3

  • La plupart des veaux en diarrhée meurt de déshydratation : il faut donc réhydrater les veaux dès les premiers signes de diarrhée avec un produit adapté :
    • sachets repas / réhydratants en coupant le lait pour les laitiers

    • réhydratants compatibles avec le lait pour les allaitants

  • Traitements tels que définis dans les protocoles du bilan sanitaire

  • Un veau malade est un veau contagieux pour les autres : il est conseillé de l’isoler des autres. Un veau guéri continue souvent d’être contagieux pour les plus jeunes.

  • Une analyse rapide (15 min au cabinet) permet d’orienter rapidement et efficacement le traitement et le pronostic.

  • Œil creux et absence du réflexe de tétée = signes graves. Ils doivent faire envisager le passage du vétérinaire !

Quelques bonnes habitudes pour limiter les problèmes calf-244031_1280

  • Surveiller la prise de colostrum, en bonne quantité (10% du poids du veau), en bonne qualité (vérifiable par un pèse colostrum, en prêt au cabinet), et le plus vite possible (les premières heures de vie)
  • Séparer les veaux par classes d’âge (environ 15 jours)

  • Surveiller autant l’humidité que le froid dans les bâtiments

  • Curer et désinfecter régulièrement box de vêlage et nurserie

  • Vaccination souvent rentable à partir de 2 ou 3 veaux malades par an